mercredi 16 août 2017

Du côté de chez Sylvie Vartan : 24/03/73

Interviewée par Michel POLAC,
Sylvie VARTAN, dans son manoir de Loconville (dans le Véxin), évoque sa vie, son enfance, sa carrière, les problèmes qui la préoccupent (la pollution), ses centres d'intérêts et ses goûts (Marcel PROUST, Jérome BOSCH, le théâtre pour enfants, le film "César et Rosalie", le chanteur Charles TRENET, la gastronomie). L'interview alterne avec les interviews de
Robin CLARKE expert à l'UNESCO, François DENISSE, président du Centre National d'Etudes Spatiales, Pierre BARNLEY, psychologue, de Jean-Jacques ROBIN, reponsable de l'unité enfance du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers et de
Roland PILLAIN, directeur du Théâtre du Petit Monde. Ces interviews sont entrecoupées des séquences suivantes :

- Séquence filmée de Sylvie VARTAN chantant "Ne me demande pas pourquoi".
 - Séquence filmée d'un monologue du comédien Didier KAMINKA racontant qu'il devient anthropophage et mange l'univers tout entier.
- Séquence filmée de Johnny HALLYDAY, marchant au bord de l'eau, chantant  "Comme un corbeau blanc".
- Images de personnalités s'apprêtant à assister au concert de Charles TRENET à L'Olympia, l'an dernier :
Charles AZNAVOUR puis
Alain DELON se font prendre en photo à ses côtés.
 Charles TRENET chante "Boum".
- Extrait de "César et Rosalie" de Claude SAUTET.
- Images de différents tableaux de Jerôme BOSCH.
- Séquence filmée de Sylvie VARTAN chantant "Va, si tu l'aimes".
- Séquence enregistrée de Sylvie VARTAN préparant une Moussaka avec Xavier Gélin. - Séquence filmée de Johnny HALLYDAY et Sylvie VARTAN, se promenant dans la forêt.

- Séquence filmée de Sylvie VARTAN chantant "Ne me quitte pas".

- Séquence filmée de Sylvie VARTAN, se promenant dans la forêt, chantant "Non, je ne suis plus la même".

vendredi 11 août 2017

Têtes de bois et tendres années : émission du 10 avril 1968


Résumé :
Enrico MACIAS sans cesse interrompu par Marcel AMONT chante le flamenco.
Présence de Claude JOURDAN et ses ballets,
et d'un groupe anglais les FLOWERPOT MEN
TETES DE BOIS (animation) passe en revue les titres du hit parade
Marcel AMONT et Enrico MACIAS déguisés en fakir disent le générique de fin.


Chansons :
- Enrico MACIAS chante "Dès que je me réveille", "Au talon de ses souliers".
- Richard ANTONY chante "Un homme gémit", "Petite anglaise".
- Marcel AMONT chante "Lucky Luke", "Ma noire bergère".
- Hugues AUFRAY chante "Le château du hibou", "Les jonquilles".



- Sylvie VARTAN chante "L'oiseau"
- Jean SOMMER chante ?
- Gilles MARCHAL chante "C'est normal mais pas évident".
- Max RONGIER chante "Le piano".
- GITTE chante en allemand ?
- Tom JONES chante "Dalila" : INSERT origine non précisée.

mercredi 26 juillet 2017

Champs Elysées : samedi 28/04/1990

 
Michel DRUCKER présente ce Champs Elysées depuis le "Summum" de Grenoble. Bien que l'invitée principale soit Sylvie VARTAN qui prépare son nouveau spectacle pour le Palais des Sports de Paris, les autres participants de l'émission ont tous un rapport proche ou lointain avec la ville.

Accompagnée de ses trois danseuses-choristes, Sylvie VARTAN interprète un medley de plus de 6 minutes de ses premiers succès : "Sha la la" - "Twiste et chante" - "Je n'ai pas pu résister" - "Quand tu es là" - "Da dou ron ron".
 
Michel FUGAIN est grenoblois, il chante "les Années guitare".



Sur le plateau il est rejoint par sa femme Stéphanie et leurs deux filles, dont la plus jeune,
Laurette fait partie du Kid Bazar (elle décèdera en 2002 de Leucémie) et l'ainée Marie sera comédienne.

Dans la salle, Mr et Mme FUGAIN père et mère.

Le KID BAZAR chante "Fastoche".
Georges CHELON a vécu à Grenoble de l'âge de 5 à 20 ans, il chante "Si ça vous chante".
Jean Loup DABADIE est également d'origine grenobloise. Il énumère les vieux quartiers de son enfance et se souvient avec tendresse de l'accent de sa mère.
Des images d'archives le montrent dans un Grand Echiquier dire un texte de lui devant un
Bedos plié en deux de rire.
Des affiches de cinéma :
les Choses de la vie,
Max et les ferrailleurs,
César et Rosalie,
Vincent François Paul et les autres,
une Histoire simple ainsi que
Julien Clerc chantant " ma préférence" accompagné de
Jane Birkin, illustrent la carrière très prolifique de l'auteur.


Sylvie VARTAN chante ensuite "Aimer" dont il a écrit les paroles (une succession de 74 verbes) et commente "c'est un magicien des mots". Pour cette chanson, elle est accompagnée de son seul pianiste Gérard DAGUERRE.


Sketch de CASTALDO et PAPAGALLI.


Eros RAMAZZOTTI chante "Si potrebbe"

 
Sylvie VARTAN chante  "Ca va de soi" avec ses danseurs et "Il pleut sur London" seule, dans un décor original de parapluies.

Haroun TAZIEFF très applaudi par le public partage son temps entre sa maison de la Drôme, Paris et Grenoble où il travaille à la protection de l'environnement à le demande du maire Alain Carignon. Il parle de la Journée de la Terre qui a obtenu un succès encourageant. Il évoque les pollutions irréversibles et invite les gens à savoir ne pas gaspiller l'eau et à gérer les déchets.
Mort SCHUMAN chante "le Lac Majeur"


Karim ALLAOUI, présent sur le plateau, est la vedette du feuilleton le "Gorille" diffusé à partir du  lendemain doir sur Fr2.
Ses qualités de pilote l'ont aidé à jouer ce rôle. Extraits.

Zucchero chante "Diamante".
 Michel DRUCKER reçoit ensuite 3 sportifs dont nous revoyons des exploits:
Jeannie LONGO, 3 records de l'heure et 8 titres de championne du monde,
Philippe COLLET, perchiste, arrivé à Grenoble il y a 19 ans et
René ARNOUX, pilote automobile, 123 grands prix à son actif.

Il présente aussi Pierre Beghin alpiniste (décédé en 1992 sur l'Annapurna).


Prestation des TAMBOURS DU BRONX.

Il reçoit ensuite l'équipe de la Patrouille de France au grand complet.
Des images nous montrent M Drucker entrain de voler avec elle.

Hervé VILARD chante "Amore grande".

Les FORBANS chantent un medley de leurs succès.

Alain CARIGNON conclut l'émission avec un message de solidarité à l'égard de la liberté des étudiants chinois.

Prestation des CHARTS.



Sylvie VARTAN chante  "C'est fatal" pour le Final.