mardi 12 mars 2013

Ventura dit Lino : 19/10/1997


Réalisé par la fille de l'acteur : Clelia Ventura , ce documentaire dresse le portrait de Lino VENTURA (1919 -1987) à travers sa carrière cinématographique. De nombreuses images d'archives (interviews de l'acteur, tournages de films) alternent avec les témoignages de ceux qui l'ont fait tourner et qui ont joué avec lui.

Lino VENTURA raconte son enfance d'immigré italien à Montreuil, l'échec scolaire, les petits boulots.


 Il rencontre sa femme très jeune en 1936, pratique la lutte GRECO romaine dont il gardera l'envie de gagner.

 Déserteur pendant la guerre, il vit sous une fausse identité, aidé et caché par les amis du catch. Il raconte comment il a été amené à jouer dans son premier film "Touchez pas au Grisbi" et ses premiers jours de tournage, sa rencontre avec Jean GABIN amorçant une grande amitié entre les deux hommes.

 Exigeant dans le choix de ses scénarios,
 Claude PINOTEAU

 explique pourquoi le bureau de Lino VENTURA était surnommé "la salle de torture". Norbert SAADA, évoque le travail et les questions de Lino concernant les scénarios avant le tournage de chaque film.
Jose GIOVANNI,

Claude SAUTET,


Edouard MOLINARO,

Georges LAUTNER

parlent de sa personnalité : "tendre", "amical", de ses qualités de comédien : "présence, force, tempérament... Instinct", disent pourquoi il était choisi dans des rôles de gangster, de tueur, et comment ils travaillaient avec lui. Au sujet de sa pudeur légendaire, Claude PINOTEAU rapporte comment il s'était préparé à lui faire embrasser une actrice pour les besoins du film et comment s'est deroulé la scène.

Lino sur le tournage des Barbouzes

Mireille DARC

 et Claudia CARDINALE,

livrent leur impressions en tant que partenaires féminines : "un gros chien de garde plein de tendresse", "doux, gentil, attentionné...".

 Lino VENTURA dit ce qu'il pense des films érotiques qu'il méprise. Parlant du métier d'acteur, Lino VENTURA remet en place un journaliste sur la notion de"film commercial ", donne son opinion sur la nouvelle vague.

Commentaires de Jean Paul BELMONDO à ce sujet et sur les deux films qu'il a tourné avec L. Ventura.

Robert ENRICO,










 Claude MILLER,



Charles GERARD,


parlent de son professionnalisme, et le tournage avec d'autres grands acteurs, de son côté impressionnant.



Arnon MILCHAN explique pourquoi les Américains l'ont fait travailler, et évoque les rencontres avec Richard BURTON, l'amitié avec

 Robert MITCHUM.


Lino VENTURA définit sa façon de faire du cinéma"comme un architecte ". Très attaché à la famille avec laquelle il passe régulièrement ses vacances à Saint Paul de Vence, Lino VENTURA était aussi réputé pour être un amateur de bonne chair et un fin cuisinier dont Arnon MILCHAN et Norbert SAADA ont gardé quelques souvenirs.

Au sujet de ses non - rapports avec la politique dont Lino VENTURA conteste la crédibilité, Francesco ROSI raconte comment il l'a convaincu de faire un film engagé politiquement. Le document s'achève sur un extrait de

"VENTURA par VENTURA " en 1987. L'acteur répond sur son caractère, son orgueil, sa conception morale, les valeurs qui lui semblent importante, et se définit comme un"testard ".

Et n'oubliez pas le forum sur Lino :
Tontons flingueurs forum actif

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire